Définition de la psychogénéalogie

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ? La psychogénéalogie est une méthode à visée thérapeutique développée durant les années 70 par Anne Ancelin Schützenberger partant du principe que le vécu de nos ascendants influencerait notre vie. Voici une brève introduction !

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ?

Définition de la psychogénéalogie
Définition de la psychogénéalogie

L’inconscient a bonne mémoire, il aime les liens de famille et marque les évènements importants du cycle de vie par répétition de date ou d’âge.

Anne Ancelin-Schürtzenberg

Si la transmission de l’inconscient de personne à personne, de génération en génération, avait déjà été mentionné dans nombres de travaux d’auteurs tels que Sigmund Freud, Nicolas Abraham, Didier Dumas ou encore Carl Jung, ce n’est que dans les années 1970, par les observations d’Anne Ancelin Schützenberger — une psychanalyste française —, que la psychogénéalogie en tant que discipline à part entière fit ses premières heures.

Plus précisément, c’est en travaillant avec des personnes malades du cancer que Anne Ancelin Schützenberger décela à travers leur histoire personnelle des schémas de répétitions. Finalement, aux termes de ses recherches, elle finira par écrire un ouvrage, Aïe, mes aïeux !, devenu depuis une référence incontournable en psychogénéalogie et vendu à plus de 350 000 exemplaires. 

La psychanalyste française évoque notamment l’idée que nous ne sommes que des maillons dans la chaîne des générations et que l’hérédité, contrairement aux idées reçues, ne concerne pas uniquement les éléments physiques ; nous recevons en plus des mémoires dites émotionnelles de nos ascendants, lesquelles peuvent être des héritages lourds à porter si nous n’avons pas les codes en notre possession et la connaissance suffisante pour les détecter. Ces liens transgénérationnels nous lient d’une manière ou d’une autre et, sans un travail préalable, ces derniers tendent à se répéter de génération en génération. 

Ainsi, quelle que soit la nature de nos problèmes, ceux-ci pourraient bien trouver source dans l’inconscient familial.

Les souffrances familiales, comme les anneaux d’une chaîne, se répètent de génération en génération jusqu’à ce qu’un descendant – dans ce cas, peut-être toi – en prenne conscience et transforme sa malédiction en bénédiction.

Alejandro Jodorowsky


Les outils spécifiques à la psychogénéalogie

En psychogénéalogie, on utilise principalement la méthode du génosociogramme : un arbre familial au sein duquel sont relevés tous les événements dits marquants de chacun des ancêtres. L’utilisation d’un tel outil va évidemment plus loin qu’une recherche simple recherche généalogique « classique » puisqu’il intégre en plus des dates de naissance et de décès, tout événement traumatique vécu tel que l’inceste, la guerre, la séparation, l’immigration, la ou les maladies, les accidents, les relations conflictuelles connues, etc.

À terme, le génosociogramme permet de mettre en lumière les répétitions d’une génération à l’autre. Pour construire cet arbre et avoir la méthode adéquate, vous pouvez directement consulter un psychogénéalogiste ou réaliser une formation en ligne en psychogénéalogie par le biais d’une formation en psychogénéalogie dans laquelle vous apprendrez non seulement à manier les différents outils de la discipline, mais également à vous familiariser avec les concepts de fantômes, de syndrome anniversaire, de névrose de classe, entre autres.

Les écoles de pensée

En psychogénéalogie, comme dans de nombreuses autres disciplines, plusieurs approches et écoles se sont formées au fil du temps. Vous pourrez par exemple trouver la méthode des constellations familiales développée par Bert Hellinger, un psychanalyste allemand, qui se base sur la révélation de l’inconscient familial par le truchement de jeux de rôles et de psychodrames. On peut ainsi distinguer les approches scientifiques, des approches psychanalytiques ou psychiatriques. 

Quoi qu’il en soit, si ce domaine attise votre curiosité, les auteurs suivants : Nicolas Abraham, Maria Török, Françoise Dolto, Didier Dumas, Serge Lebovici, Serge Tisseron, Ivan Boszormenyi-Nagy et Anne Ancelin Schützenberger devraient répondre à la plupart de vos interrogations et vous donner les connaissances nécessaires pour débuter ce magnifique voyage familial et personnel.

Nos enfants sont porteurs de nos dettes, dettes dans le sens de dynamique non résolue, de ce que nous avons mal vécu et qui est refoulé en nous.

Françoise Dolto
Formation en psychogénéalogie

Approfondissez vos connaissances avec la formation psychogénéalogie en ligne